Poursuivre et élargir le Front de gauche

Une semaine après que le résultat des élections européennes soit tombé, il apparaît clairement que le Front de gauche aura été le seul facteur de renouveau à gauche. La seule construction inédite même, parce que porteuse, simultanément, de radicalité des propositions avancées face à la crise du capitalisme comme aux impasses de la construction libérale de l’Europe, et d’unité de toutes les composantes de la gauche de transformation. La conclusion s’est vite imposée à l’ensemble des forces qui ont initié cette démarche. Ce 10 juin, Marie-George Buffet l’a clairement indiqué, au nom du Parti communiste, à l’occasion d’une conférence de presse. Voici en quels termes j’ai réagi à ses propositions, par une déclaration faite à la presse en ma qualité de porte-parole de la Gauche unitaire.

« Au lendemain du 7 juin, la gauche est en lambeaux. La responsabilité en incombe fondamentalement à l’orientation sociale-libérale que défend la direction du Parti socialiste. Il n’y aura pas d’issue à cette déconfiture dans des alliances à droite ou dans des ouvertures au centre, qu’elles passent par Bayrou ou par Cohn-Bendit. Car ces dernières tourneraient un peu plus le dos aux attentes de classes populaires qui, dans leur immense majorité, se sont abstenues dimanche dernier.

« Dans la campagne des européennes, seul le Front de gauche a commencé à ouvrir une perspective porteuse d’espoir à gauche, parce qu’il portait le projet de rassembler une gauche digne de ce nom, en France comme en Europe.

« Marie-George Buffet, secrétaire nationale du Parti communiste français, vient hier de lancer un appel à la pérennisation et à l’élargissement du Front de gauche. Sans hésitation, avec mes camarades de la Gauche unitaire, je dis banco !

« Fort de la dynamique militante dont il a bénéficié, de l’intérêt qu’il a suscité auprès de nombre d’acteurs du mouvement social et d’électeurs de gauche, le Front de gauche doit impérativement poursuivre sa démarche afin qu’une politique de rupture anticapitaliste devienne majoritaire à gauche.

« Il lui faut, dans ce but, s’adresser à toutes celles et à tous ceux qui perçoivent l’urgence du moment politique présent : socialistes qui ne peuvent se résoudre à la disparition des idéaux au nom desquels ils se sont engagés ; écologistes qui, contrairement à Daniel Cohn-Bendit, savent que le combat contre le productivisme suppose le refus du capitalisme ; militantes et militants de la gauche radicale et alternative, qui tirent de ce 7 juin la conclusion que la division de la gauche de gauche ne peut mener qu’à des échecs cinglants ; acteurs et actrices du mouvement social qui savent bien que, sans un répondant politique à la hauteur, le monde du travail se trouvera dans une situation de plus en plus difficile face aux attaques redoublées de M. Sarkozy…

« À l’occasion des rencontres qui vont se dérouler ces prochains jours, je proposerai ainsi à Marie-George Buffet, à Jean-Luc Mélenchon, aux responsables de République et socialisme, que s’organisent un peu partout des réunions publiques du Front de gauche, ouvertes à celles et ceux qui souhaiteront les co-organiser, pour tirer les enseignements de la campagne que nous venons de mener, définir de premières pistes de travail pour l’avenir, formuler face à la crise sociale et écologique des propositions alternative aux logiques libérales aujourd’hui en faillite.

« Je leur proposerai également que nous nous retrouvions ensemble, avant les congés d’été, pour une grande initiative publique à Paris. »

Christian_Picquet

Article similaire

En suivant Jaurès, retrouver l’idée de souveraineté

En défense de la Raison, de la science, de l’intérêt général

Une asphyxie démocratique programmée

Entre Palestiniens et Israéliens, un chemin de paix reste possible

Chercher un sujet par date

juin 2009
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930